Le commerce équitable

Le commerce mais pas à n’importe quel prix !

L’explosion des inégalités, l’urgence climatique et la perte de la biodiversité appellent à une transformation radicale des règles du commerce international. Pour cela, il est indispensable de (re)placer la solidarité et l’équité au cœur de notre société.

Commerce équitable : de quoi parle-t-on ?

Alternative citoyenne pour construire un monde plus juste et durable, un commerce équitable permet de rééquilibrer la balance de la justice économique et climatique. Prix justes et rémunérateurs payés aux producteur.rice.s, partenariats économiques équilibrés et de longue durée, respect des droits fondamentaux,  développement de pratiques plus respectueuses de l’environnement…, un commerce équitable apporte des garanties économiques, sociales, environnementales et de gouvernance démocratique. Il propose un modèle alternatif performant socialement, écologiquement, et économiquement.


Depuis 2014, les six critères essentiels du commerce équitable sont inscrits dans la loi Economie Sociale et Solidaire :

  1. Une organisation des producteur.rice.s dans des structures à gouvernance démocratique
  2. Un engagement commercial pluriannuel (3 ans)
  3. Un prix rémunérateur établi sur la base de l’identification des coûts de production et une négociation équilibrée
  4. Un montant supplémentaire destiné au financement de projets collectifs visant le renforcement de capacité et l’autonomisation des producteur.rice.s
  5. La traçabilité des filières et la transparence vis-à-vis des consommateur.rice.s
  6. La sensibilisation et l’éducation des consommateur.rice.s aux modes de production et de consommation socialement et écologiquement durables

La combinaison de ces six critères permet d’améliorer la qualité de vie des producteur.rice.s et leur donne la possibilité d’investir dans des modes de production plus respectueux de leur écosystème et de s’adapter au dérèglement climatique.