Notre positionnement politique

Adopté à l’Assemblée générale du 5 avril 2014.

Parce que 80% des personnes souffrant de malnutrition dans le monde sont des paysan-ne-s et des pêcheurs-euses, les membres du mouvement FAIR[e] un monde équitable soutiennent la démarche du commerce équitable, dans le but de redonner aux producteurs-trices familiaux-ales les moyens d’être acteurs-trices de leur propre développement (en particulier dans les pays du sud de la planète).

Nous encourageons en particulier une agriculture paysanne et durable, ainsi que le développement d’échanges commerciaux plus justes, plus équilibrés et plus directs entre producteurs-trices, artisan-e-s, travailleurs-euses agricoles, acteurs-trices commerciaux-ales et consommateurs-trices, pour les produits qui ne peuvent être cultivés localement ou qui sont le support d’un échange interculturel, comme l’artisanat.

Notre idéal d’échange commercial correspond à la définition internationale du commerce équitable : juste rémunération, relations durables entre partenaires économiques, respect des droits fondamentaux des personnes, préservation de l’environnement et élaboration de produits de qualité. Nous pensons que ces principes doivent s’appliquer à tous les échanges commerciaux, qu’ils soient internationaux ou locaux.

Nous soutenons les démarches citoyennes internationales structurées comme Fairtrade International et World Fair Trade Organization qui agissent concrètement pour construire des relations commerciales sur la base de ces principes et qui, par leurs standards, la fiabilité de leur système de garantie et leur mode de gouvernance, se rapprochent le plus de nos exigences.

Nous valorisons en particulier les acteurs-trices économiques développant une démarche sociétale globale et cohérente (socialement responsable, écologiquement durable et économiquement viable), que ce soit pour l’exportation, le transport, l’importation ou la distribution de produits selon les principes du commerce équitable.

Nous agissons également auprès des acteurs-trices économiques classiques (grande distribution, commerces, PME et grandes entreprises industrielles, etc.) pour faire évoluer leurs pratiques commerciales vers les principes du commerce équitable et à terme, faire évoluer les règles du commerce international.
Nous pensons que les acteurs du commerce équitable doivent autant chercher à développer des débouchés pour les producteurs-trices que participer au changement de consommation du plus grand nombre.

carrotmob-merci-webNous croyons que chacun-e peut agir à son niveau pour faire changer les pratiques, en s’inscrivant dans une dynamique collective et positive. C’est pourquoi nous construisons et proposons des campagnes de sensibilisation et de mobilisation originales, ludiques et impactantes pour le grand public mais aussi le milieu scolaire, les acteurs-trices économiques et les collectivités territoriales.

Nous portons l’ensemble de ces positions auprès des acteurs-trices du commerce équitable, de la solidarité internationale, de la consommation responsable et de l’ensemble de la société civile.