Nos objectifs

En tant que citoyen-ne-s, nous sommes de plus en plus conscient-e-s que le fonctionnement actuel du monde n’est ni juste ni pérenne.

Quelles que soient notre origine sociale et notre nationalité, nous ressentons le besoin de construire de nouvelles formes d’échanges humains et commerciaux, fondés sur plus d’équité et porteurs de valeur.

Nous considérons qu’il est urgent de rénover l’économie de marché, en donnant une place aux milliards d’habitant-e-s de la planète, appelé-e-s chacun-e à être à la fois acteur-trice et consommateur-trice.

Dans un monde aux ressources limitées, nous voulons former un mouvement de mobilisation citoyenne qui a pour but de :

  • susciter en France le questionnement des citoyen-ne-s et des acteurs-trices économiques et politiques sur les enjeux liés aux échanges commerciaux Nord-Sud* pour faire prendre conscience de la nécessité de transformer les modes de consommation ;
  • leur donner les moyens d’agir à grande échelle et dès aujourd’hui pour plus d’équité, à travers la garantie Fairtrade / Max Havelaar entre autres, mais également de nombreuses autres démarches citoyennes ;
  • exposer et faire valoir leurs questions, attentes et propositions auprès des porteurs-euses de ces démarches citoyennes pour contribuer à leur amélioration et auprès des institutions pour susciter plus largement un changement du système global des échanges.

*en particulier : revenus et conditions de travail décents, accès aux marchés, production agricole durable, développement rural, démocratie locale, autonomie, etc.

Concrètement, pour accompagner, renforcer et fédérer toutes les initiatives individuelles et collectives, agissant en ce sens, le mouvement FAIR[e] un monde équitable :

  • apporte un appui technique, financier, humain et en termes de communication aux initiatives locales dans la réalisation de leurs actions au quotidien ;
  • construit des espaces d’échanges et des outils pour mutualiser moyens, savoir-faire et expériences ;
  • diffuse une veille sur les initiatives citoyennes d’éducation à la consommation et les alternatives de consommation responsable, qui se développent en France et partout dans le monde ;
  • porte la voix de ses membres auprès des instances nationales et internationales (ONG, pouvoirs publics, grandes entreprises)‏ ;
  • démultiplie les initiatives en fédérant tous les jours de nouveaux-elles sympathisant-e-s, bénévoles, partenaires et donateurs-trices.