Actualités Actualités de la campagne S'informer Témoignages

Comment faire avancer son campus vers une alimentation responsable ? Zoom sur le projet de la Baravane équitable

Chaque mois, nous mettons à l’honneur l’un des projets lauréats de la première édition de l’Appel à projets innovants. Pour commencer l’année, nous donnons la parole à Ambre de Together4Earth et Jonas de La Baravane, deux étudiant.e.s de l’ENSA Nantes pour qu’ils.elles nous présentent leur projet et leurs ambitions !

En quoi “l’alimentation équitable et responsable” ça vous parle ?

Ambre : En tant qu’association écolo, bien sûr que ça nous parle ! L’écologie, ce n’est pas seulement l’environnement, c’est aussi des gens qui évoluent dans cet environnement ! En plus, avec notre formation d’architecture, on est d’autant plus concerné.e.s par ces enjeux qui touchent notre métier. Répondre à l’Appel à Projets Génération Équitable nous paraissait logique et en adéquation avec nos convictions.

Jonas : De toute façon, les enjeux sont si importants qu’il faut bien commencer quelque part. Autant attaquer par ce qui commence notre journée : le petit-déjeuner ! Dès le matin, avec l’asso de La Baravane, on sert des petits-déjeuners à tous les membres de l’école (étudiant.e.s, profs et personnels). Ça nous a paru idéal de sensibiliser à ces problématiques autour d’un café.

Ambre : En plus, le petit-déj, c’est le repas pendant lequel on mange le plus de produits importés tels que le café, le chocolat, le thé, les fruits… ça nous paraissait primordial de passer par cette étape !

Jonas : C’est aussi plus un problème qui concerne notre génération : la génération de nos parents n’a pas été sensibilisée de la même manière et n’a pas les mêmes automatismes que nous.

Ambre : L’actualité et les nouveaux médias (type Konbini ou autres) ont également mis un coup de projecteur sur ces sujets : Greta Thunberg, les rapports du GIEC.

Jonas : De mon point de vue, quand on grandit et quand on met des choses en place, par exemple, en s’investissant dans une asso, ça vient naturellement. C’est pas forcément évident mais c’est satisfaisant de voir que ça avance, que nos actions contribuent à faire bouger les choses !

Pouvez-vous nous présenter votre projet ?

 [Sur la genèse du projet]

Jonas : Ambre m’a contacté pour parler de l’Appel à Projets et pour proposer d’y répondre ensemble en reliant l’association de T4E et La Baravane. On était en plein confinement : donc notre activité était à zéro. Du coup, toute l’équipe de La Baravane s’est motivée ! On assiste un peu à la symbiose des deux associations !

Ambre : C’est en assistant aux Rencontres Génération Equitable que l’idée de répondre à l’Appel à Projets m’est venue. J’ai pu faire un exercice proposé par Augustin de l’ONG Max Havelaar France qui intervenait sur comment construire son argumentaire de changement de pratique pour aller dialoguer avec l’administration. Après plusieurs échanges, c’est à ce moment-là que l’idée est apparue ! Du coup, c’était encore plus beau d’être désigné lauréat derrière : le projet part de Génération Équitable et reste avec Génération Équitable !

[Le projet en quelques mots]

Jonas : La Baravane, c’est une association étudiante qui sert des petits-déjeuners tous les matins aux personnes présentes sur le campus de l’ENSA. Elle est gérée par les étudiant.e.s pour les étudiant.e.s, le corps enseignant et le personnel de l’école.

Ambre : L’objectif de ce projet est de faire basculer 100% des produits proposés par La Baravane vers des produits bio et équitables !

Qu’est ce que ça change pour vous d’être lauréat Génération Équitable ?

Ambre : La bourse Génération Équitable est clairement un tremplin pour le projet ! Ça va nous permettre de créer et accélérer la mise en place et la concrétisation du projet. S’il n’y avait pas eu la bourse, il y aurait certainement eu un projet mais il n’aurait pas pu être mis en place aussi rapidement.

Jonas : Cette bourse est clairement un financement auquel on n’avait pas accès auparavant. Elle va nous permettre d’avoir accès à des produits de meilleure qualité tout en essayant de conserver des tarifs bas pour la clientèle de La Baravane qui est principalement composée d’étudiant.e.s donc avec des moyens limités.

En plus, ça fait un effet « coup de poing » au niveau communication : le fait de dire que tous nos produits passent au vert d’un coup c’est fort ! Ce n’est pas progressif : l’effet est d’autant plus impactant pour les étudiants !

Ambre : L’accompagnement de La Baravane par T4E est un très beau projet pour notre asso ! Surtout qu’elle vient de s’implanter sur le paysage associatif de l’école il y a peu : ce projet, c’est un peu un trophée ! C’est hyper motivant pour nos membres ! On espère provoquer un « déclic » chez les habitué.e.s de La Baravane.

Jonas : On a déjà des retours positifs ! Les gens ont hâte que ça rouvre ! En plus, les membres de La Baravane parlent régulièrement avec la responsable com’ de l’école qui ne manque jamais de prendre un café le matin ! On espère vraiment que ce projet va pouvoir initier des choses sur le campus.

Est-ce que vous avez d’autres projets ou de nouvelles perspectives d’évolution pour votre projet actuel ?

Jonas : Ce qui est compliqué, c’est la situation. C’est un peu frustrant car il y a une bourse mais on ne peut pas la mettre en place tout de suite. Mais d’un autre côté, il y a aussi le côté découverte ! C’est inédit pour nous ! Il va falloir tout préparer pour faire en sorte que si ce n’est pas nous qui mettons en place les changements sur le campus, alors, que ce soit nos successeur.e.s, l’année suivante, qui aient un projet clé en main pour le mettre en place. Pour la Baravane, c’est vraiment LE gros projet de l’asso.

Ambre : Ce projet pourra peut-être mener à faciliter le dialogue avec les membres de l’administration. A l’échelle de T4E national, il y a en ce moment pas mal de travail fait avec les CROUS : ce sera peut-être l’occasion de dialoguer plus facilement avec le personnel du CROUS et de leur montrer ce qu’on fait. Qui sait ? Peut être qu’on pourra leur proposer d’impulser des choses au sein du restaurant universitaire !

Jonas : Au-delà de l’Appel à Projets, d’autres projets de restauration conviviale sont dans les tuyaux pour La Baravane, et qu’ils se feront sans aucun doute sous forme éco-responsable !

Ambre : Quelque soit l’avenir, ce projet de Baravane Équitable marque vraiment le jumelage de La Baravane et de T4E : c’est un partenariat qui sera durable et qui marquera les futures générations des deux associations !

Jonas : C’est plus qu’un partenariat, c’est une alliance !


Félicitations à Ambre et Jonas pour leur participation à l’Appel à Projets Génération Équitable qui leur a valu d’obtenir le coup de pouce financier nécessaire à mettre en place leur projet ! Le Jury a été convaincu et toute l’équipe Génération Équitable est derrière eux pour les aider à le mener à bien !