Actualités

FAIR[e] un monde équitable, partenaire du Tour Alternatiba

Augmentation des épisodes climatiques extrêmes, impacts sur les cultures et la sécurité alimentaire… les petit.e.s producteur.rice.s sont parmi les premières victimes du déréglement climatique, au sud de la planète comme ici en France. Partenaire du Tour Alternatiba qui parcourt 5 800km pour promouvoir les alternatives existantes au déréglement climatique, le mouvement FAIR[e] un monde équitable souhaite porter ce message : la lutte contre le changement climatique est indissociable de la bataille pour la justice sociale. 

Depuis quelques années, la crise sociale et la crise climatique s’entremêlent. Elles trouvent toutes deux leurs origines dans un système économique qui bafoue les droits sociaux et détruit notre environnement. Face au dérèglement climatique, ce sont d’abord les populations les plus vulnérables qui se trouvent les plus affectées : celles-là même qui sont les moins responsables, mais dont les conditions de vie sont les premières à être bouleverées. Ce sont elles par exemple, qui doivent faire face à une augmentation continuelle des dépenses comme le chauffage pour les infrastructures non rénovées et mal isolées.

Pour les agriculteur.rice.s, la situation est encore plus critique. Quand on sait que les 3/4 des 800 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont des agriculteur.rice.s, celles et ceux qui produisent notre nourriture à nous, on a du mal à imaginer ce que signifie pour eux encore plus de précarité. Et pourtant, le dérèglement climatique (augmentation des catastrophes naturelles, variabilité des climats, maladies…) entraine des pertes de cultures, la diminution de la productivité agricole et donc une entrave à la sécurité alimentaire. Le changement climatique est donc un enjeu de justice sociale, cher au commerce équitable. 

En donnant les moyens aux producteur.rice.s de s’adapter, le commerce équitable appuie les petit.e.s producteur.rice.s et promeut des systèmes de production plus résilients et plus durables (agroécologie, agroforesterie). Car, selon le dernier rapport du GIEC, près de 24% des gaz à effet de serre résultent de l’activité humaine liée à l’agriculture, la foresterie et autres affectations des terres. Certains modèles agricoles, intensifs en intrants chimiques et grands émetteurs de gaz à effet de serre, contribuent largement au changement climatique. 

Pour nous, lutter contre le changement climatique revient donc à oeuvrer pour une transition plus juste et durable, des modes de production écologiques avec une meilleure répartition des richesses, un revenu juste pour tou.te.s et un accès équitable aux biens et services essentiels. 

 

Pédaler pour le climat et montrer que l’on peut vivre différemment 

Face à ce constat, nous pouvons tou.te.s agir et choisir de passer à l’action à notre échelle. Le Tour Alternatiba, c’est 5800 km à vélo sur 200 territoires entre le 9 juin et 6 octobre 2018 pour montrer que les alternatives au dérèglement climatique existent, et ce dans tous les domaines. Il encourage également le passage à l’action : s’y associer était une évidence !

Faire bouger les lignes au quotidien, en commençant par changer nos habitudes de consommation mais aussi celles de nos campus, nos quartiers, nos collectivités, c’est notre crédo ! Comment ?
✅ en organisant une FAIRzone, pour inciter et accompagner les cafés/bars de son quartier à servir des produits bios, locaux et équitables !
✅ en bougeant son campus : les étudiant.e.s aussi ont le pouvoir d’agir !

#FaitesLeVousMême

Et c’est bien pour passer à l’action que nous étions présent.e.s lors du Grand Départ du Tour Alternatiba le 9 juin où nous avons marché.e.s aux côtés de nos partenaires Max Havelaar France, Artisans du Monde et Bio consom’acteurs pour porter la voix du commerce équitable dans une Marche pour le Climat réunissant plus d’une centaine d’organisations et porteurs d’alternatives.

Le dimanche 01 juillet, le Tour Alternatiba faisait étape à Nantes où Napce, membre de FAIR[e] un monde équitable, était présent.e !

 

 

Ne ratez pas l’étape de votre ville et participez à la plus grande mobilisation climat depuis la COP21 !