Actualités

On vous guide vers des courses équitables

Vous êtes perdu-e dans cette jungle de labels ? Comme Professeur Feuillage, que vous pouvez retrouver juste ici, vous êtes de plus en plus nombreux-ses à vous intéresser à l’impact de vos achats et à vous sentir concerné-e par la dimension sociale et environnementale de votre alimentation. Oui, vous voulez savoir dans quelles conditions ont été cultivés ou fabriqués les produits que vous achetez et vous aimeriez connaître la part touchée par le-la producteur-rice sur le prix total payé à votre supermarché. Mais aujourd’hui, comme de très nombreux-ses Français-es, vous vous sentez perdu-e et vous ne savez pas quels produits acheter pour faire correspondre votre consommation avec vos valeurs ! Nous avons les réponses qu’il vous faut !

Pour être certain-e des conditions de production de vos achats, partez à la recherche des labels de commerce équitable ! Les voici :

 

                                   

                             Cliquez sur chacun des labels pour en savoir plus

Acheter équitable, c’est avoir un réel impact sur les conditions de vie des producteur-rice-s et sur l’environnement.

Quand, au moment de faire vos courses, vous choisirez des produits issus du commerce équitable, qu’ils viennent de France ou d’ailleurs :

  • Vous donnerez les moyens aux producteur-rice-s et aux artisan-e-s de vivre de leur travail
  • Vous encouragerez leur autonomie face aux pressions des marchés internationaux
  • Vous leur permettrez de travailler durablement sur leur terre et de conserver leur emploi
  • Vous aurez accès à un produit de qualité, qui préserve la terre et l’humain… Vous verrez, ça fait du bien !
  • Vous privilégierez des modes de production durables

Pour résumer, quand vous choisissez des produits équitables, tout le monde y gagne !

Alors n’hésitez plus : choisissez l’équitable ! Vous pouvez retrouver ces 6 labels dans les supermarchés, les boutiques bio et magasins spécialisés de commerce équitable !

Combo gagnant ! Aux labels du commerce équitable, vous pouvez associer le label bio pour respecter à la fois les Hommes et la planète. Ça tombe bien : 76% des produits équitables sont également labellisés bio !

                                                

Label de développement durable et programme de multinationale ne signifient pas label de commerce équitable !

Les labels de développement durable, dont Rainforest Alliance et Utz, ont le mérite de rassembler des critères sociaux et environnementaux et sont très appréciés des multinationales et supermarchés. Cependant, ils n’empêchent pas de graves violations des droits, n’encouragent pas le changement de pratiques des entreprises quant aux pratiques commerciales déloyales et au rapport de force entre fournisseur et acheteur. Certaines marques et multinationales, comme Lindt, Nestlé et Mondelez, fixent leurs propres objectifs en termes de développement durable. Très peu d’études ont été menées sur les programmes des marques et les explications trouvées sur leurs sites web ne permettent pas de mesurer les impacts sur la vie des producteur-rice-s. Les notions de prix justes et d’autonomie des producteur-rice-s ne semblent ne pas faire partie du processus. Toutefois, il semblerait que l’interdiction du travail des enfants soit respectée.

      

Une fois les 6 labels de commerce équitable repérés, vous êtes sûr-e que les critères suivants sont respectés !

  • Un prix stable, rémunérateur et « juste » pour les producteur-rice-s
  • Des partenariats économiques durables entre les producteur-rice-s et les acheteur-se-s
  • Une prime complémentaire accordée aux coopératives pour mener des projets de développement local
  • Des conditions de travail respectueuses des droits fondamentaux du travail, l’interdiction du travail des enfants, des bénéfices sociaux complémentaires, etc.
  • Des modes de production durables, interdisant les OGM et incitant à l’agriculture biologique et à des pratiques agro-écologiques
  • L’autonomie des producteur-rice-s face aux acheteur-se-s, grâce au fonctionnement démocratique et au renforcement des coopératives
  • L’obligation de transparence dans les cahiers des charges et de traçabilité des producteur-rice-s aux consommateur-rice-s.