Appel à actions

Des lendemains à construire

À la veille du deuxième tour des élections présidentielles, le mouvement FAIR[e] un monde équitable prend la parole.

Nous ne sommes pas devant n’importe quel choix. Au milieu de ce brouhaha où se mêlent invectives, ultimatums, oukazes et piloris médiatiques, nous nous devons de redonner de la valeur à l’essentiel. Et l’essentiel, ce n’est ni plus ni moins que la place de la démocratie.

Parce que nous, consommateur-rice-s et citoyen-ne-s pas tout à fait comme les autres, sommes de celles et ceux qui mettent du poids, chaque jour, dans leurs décisions et dans leurs choix.

Parce que nous sommes de celles et ceux qui connaissent la portée et la puissance d’un choix clair, exprimé avec force et conviction.

Parce que nous sommes de celles et ceux qui savent à quel point ce droit à la démocratie est précieux et rare au point que des femmes et des hommes consacrent leur existence à en assurer le développement et l’accès pour tou-te-s.

Parce que nous sommes de celles et ceux qui constatent que l’énergie des femmes et des hommes à construire ensemble durablement est inépuisable, ici comme là-bas, quand la liberté de penser et de dire est donnée à chacun-e.  

Parce que nous sommes de celles et ceux qui pensent que l’autre est d’abord une force avant d’être une charge.

Parce que nous sommes de celles et ceux qui agissent pour l’ouverture et la fraternité.

Parce que nous sommes de celles et ceux qui savent qu’il n’y a pas d’avenir à chercher la solution dans la division et l’affrontement.

Parce qu’enfin nous sommes de celles et ceux qui voient chaque jour qu’aucun mur n’arrêtera celle ou celui qui a faim, qui fuit la misère ou les combats.

Alors dimanche, nous utiliserons le vote comme une alerte. Une alerte à remettre la solidarité comme l’une des valeurs centrales de notre société. Et le lendemain ? Nous redoublerons d’énergie à construire ce monde où les citoyen-ne-s se parlent, se respectent et définissent ensemble les règles qui permettent à tou-te-s de vivre dignement. Ici comme là-bas.  

Dimanche : votons !