Actualités

En Allemagne, les universités ont pris le virage de l’équitable

De l’autre côté du Rhin, chez nos voisins allemands, les universités bougent, se mobilisent pour le commerce équitable ! Exemple avec l’Universität des Saarlandes, à Sarrebruck, vainqueur en 2016 des Fairtrade Awards, récompensant les universités engagées en faveur du commerce équitable.

Le label de campus équitable

Lorsqu’on rentre sur le campus de l’université, cela saute aux yeux : des panneaux sur le commerce équitable sur les murs, l’insigne des Fairtrade Awards affichée fièrement…

Mais l’engagement de l’université, c’est aussi et surtout du concret !
C’est d’abord la résolution formelle et officielle de la direction de l’université de s’engager pour le commerce équitable.

C’est ensuite l’accessibilité des produits équitables : café,  thé,  sucre,  jus, biscuits, chocolat et autres sont conviés à la fête pendant tous les événements officiels sur le campus. Ces produits sont aussi disponibles dans tout le campus : dans les cafétérias, les restaurants universitaires, les épiceries.

Un événement sur le campus de l’Université

C’est aussi un engagement citoyen de la part des étudiant-e-s et des employé-e-s de l’université : régulièrement, des événements dédiés à la sensibilisation au commerce équitable sont organisés, par leurs soins et avec le soutien de la direction ; des lieux de débat, des petits déjeuners équitables, des moments festifs…

Et last but not least, c’est un groupe de travail, Faire Uni Saar, chargé de toujours chercher à encourager et améliorer la démarche de l’université vers du plus d’équitable.

Par ailleurs, Sarrebruck est également la erste Fairtrade Stadt Deutschlands, la première ville équitable d’Allemagne.

Ça bouge chez nos voisins ! Mais chez nous aussi ! Depuis quelques temps, l’association NAPCE a mis en place une labellisation des lycées en Pays de la Loire. Huit sont déjà labellisés ; dernier en date, le lycée Albert Camus de Nantes, parrainé dans sa démarche par… Pierre Rabhi (eh oui, rien que ça) !!! Affaire à suivre…

Tout cela a de quoi nous inspirer, d’autant que le projet de QuattroPole entre Sarrebruck, Metz, Luxembourg et Trèves facilite l’échange de bonnes pratiques. À nous de montrer à nos ami-e-s allemand-e-s qu’en France aussi on se bouge pour le commerce équitable, en mobilisant nos campus et nos universités !!